Projection des films : Us utilakwa che os paj’i & Yawar Mallku- Bolivie

• Mardi 8 octobre – BOLIVIE

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                         Amériques et la Délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco                                                                               ENTRÉE GRATUITE

Us utilakwa che os paj’i

(el bufeo y el pescador)

[Court-métrage] Séance bolivienne

 Ministère de la Culture de l’État plurinational de Bolivie | 2012 | Film fiction | 10 min | Langue movima, sous-titres en espagnol

Conte de la tradition orale movima, Amazonie bolivienne, interprété par les enfants de la communauté. Ce court métrage appartient au projet cinématographique de sauvegarde des langues originaires de Bolivie à travers les contes de tradition orale. Il sera présenté par Mme. Pamela Mamani, chargée d’affaires de la délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco.

Yawar Mallku

version remasterisée pour son 50 ème anniversaire

De Jorge Sanjinés | 1969 | Film fiction | 68 min | Langue quechua l sous-titres en français

Yawar Mallku (Le sang du condor) est un drame qui retrace la stérilisation forcée de femmes quechuas et la révolte de leur communauté qui s’ensuit. Par ce film culte du cinéma bolivien et du cinéma politique latino-américain des années 60 et 70, primé à la Mostra de Venise de 1969, Jorge Sanjinés entend dénoncer les politiques sanitaires mensongères menées par les Peace Corps états-uniens en Bolivie. Au-delà du message anti-impérialiste du film qui a eu des conséquences directes sur la politique bolivienne, Yawar Mallku est également connu et salué par la critique pour l’art cinématographique de Sanjinés, influencé par le néoréalisme italien.

• Intervenants :

La séance sera introduite par une intervention d’Erich Fisbach, professeur à l’université d’Angers, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’espagnol. Il est spécialiste de littérature hispano-américaine contemporaine, en particulier argentine et bolivienne et a dirigé le premier ouvrage sur l’œuvre de l’écrivain bolivien Edmundo Paz Soldán, Tradition et modernité dans l’œuvre d’Edmundo Paz Soldán (Presses de l’Université d’Angers, 2010). Il est l’auteur de La Bolivie. L’histoire chaotique d’un pays en quête de son histoire (2001) et a co-organisé une dizaine de colloques à l’université d’Angers et co-édité plusieurs ouvrages.

Il animera également le débat avec le public aux côtés d’ Héloïse Toffaloni da Cunha, réalisatrice de films de cinéma documentaire dont les œuvres ont été diffusées dans des festivals nationaux et internationaux, et sur des chaines comme Arte ou France 5. Après avoir travaillé en Asie centrale et du Sud, elle réalise désormais des films dans la région andine sur les questions de la santé, de la maladie et des rituels qui y sont liés. Elle termine actuellement un doctorat à l’EHESS, où elle enseigne aussi l’anthropologie visuelle et la réalisation documentaire.

Les projections et le débat seront suivis d’un cocktail

•••• Informations ••••

Inalco : 65 rue des grands moulins 75013                                     Auditorium au rez-de-chaussée                                                                   Station Bibliothèque François Mitterrand ligne 14, RER C, bus 89, 62 Programmation complète ici Facebook ici

source: http://www.inalco.fr/evenement/inalco-cinema-cycle-cinema-ameriques-projections-films-boliviens


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.