Archives de catégorie : Ciné-Amériques

Projection de Café

Mercredi 18 décembre 2019

Auditorium I Inalco I 18h30 I ENTRÉE LIBRE

18h30

association Amériques
&
Universidad Nacional Autónoma de México

CAFÉ
[Chants de fumée]

De Hatuey Viveros Lavielle l Mexique l 2014 l 81 min l Documentaire l Langue nahua l sous-titres en français

À San Miguel de Tzinacapan, dans la Sierra Nord de Puebla, le café offre des moments propices aux échanges entre les membres d’une famille nahua, encore endeuillés par la disparition du père. Jorge, récemment diplômé en droit, sa soeur, de 16 ans, enceinte et leur mère, devront prendre des décisions quant à leur avenir et malgré les répercussions au sein de leur communauté. Ainsi, cet intime portrait familial interroge par sa construction les frontières entre la fiction et le documentaire.

• Intervenants:

Karla Avilés – Professeure de nahuatl à l’Inalco / EREA.
Cédric Lépine – critique de cinéma pour les revues et sites internet (Mediapart, LatAm Cinema etc) collaborateur des festivals « Viva Mexico » et « Cinélatino, Rencontres de Toulouse », spécialiste des cinémas latino-américains.
Camille Reinat – étudiante à l’école du Louvre et à l’Inalco.
Association Amériques: Marie Arias – (modératrice)

La projection et le débat seront suivis d’un cocktail.

Projection organisée en collaboration avec l’UNAM, l’Institut culturel du Mexique et Viva México.

INFORMATIONS:

Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe
Station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89)

Programmation
Sur Facebook

Projection de BAKTUN

Jeudi 12 décembre 2019

Auditorium / Inalco / maya yucatèque / sous-titres en français

18h30

ENTRÉE LIBRE

BAKTUN

Bruno Cárcamo Arvide | 2012 | Telenovela version film | 100 min | Langue maya yucatèque |sous-titres en français

Baktun est la première série de type telenovela sortie en langue maya. Sur le fond du calendaire, elle raconte les bouleversements internes d’un maya parti aux Etats-Unis et revenant vivre dans son village d’origine, en proie à des investisseurs étrangers. Jacinto, le héros, y renait comme renaissent les cycles du temps et des choses, conduisant sa communauté à réaffirmer son identité maya. Suivant ce parcours, Hilario Chi Canul, qui interprète le héros du film, s’est lui-même transformé en tant que maya au fil de ses vécus filmiques. Baktun est ainsi un objet hybride, mêlant des scènes jouées par des amateurs mayas et des séquences de reportage et interviews. On y va et vient entre la fiction romantique, le documentaire culturel traditionnel et le reportage sur la réalité très contemporaine et assez bouleversée des familles mayas. Sera projetée une version filmique (105mn) de la série qui compte, elle, 21 épisodes.

Intervenants:

Hilario Chi Canul, co-scénariste et acteur principal du film, linguiste et professeur de maya à l’Université du Quintana Roo, Mexique.
Valentina Vapnarsky, enseignante de maya à l’INALCO, directrice du centre EREA (Enseignement et Recherche en Ethnologie Amérindienne) du LESC (Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie comparative, CNRS – Université Paris Nanterre).
Patrick Deshayes, professeur émérite des universités, spécialiste en anthropologie visuelle,EREA/LESC.
Aline Verneau, représentante de l’équipe d’étudiantes de maya de l’Inalco ayant collaboré au sous-titrage en français.
• Association Amériques: Laura Castro-Munoz et Eddy Coa (modérateurs)

INFORMATIONS:


Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe
Station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89)

Programmation
Sur Facebook

Programme de décembre-Mexique

Jeudi 12 décembre 2019
18h30

Auditorium l Inalco
association Amériques
&
EREA

ENTRÉE LIBRE

BAKTUN

Bruno Cárcamo Arvide | 2012 | Telenovela version film | 100 min | Langue maya yucatèque |sous-titres en français

Baktun est la première série de type telenovela sortie en langue maya. Sur le fond du calendaire, elle raconte les bouleversements internes d’un maya parti aux Etats-Unis et revenant vivre dans son village d’origine, en proie à des investisseurs étrangers. Jacinto, le héros, y renait comme renaissent les cycles du temps et des choses, conduisant sa communauté à réaffirmer son identité maya. Suivant ce parcours, Hilario Chi Canul, qui interprète le héros du film, s’est lui-même transformé en tant que maya au fil de ses vécus filmiques. Baktun est ainsi un objet hybride, mêlant des scènes jouées par des amateurs mayas et des séquences de reportage et interviews. On y va et vient entre la fiction romantique, le documentaire culturel traditionnel et le reportage sur la réalité très contemporaine et assez bouleversée des familles mayas. Sera projetée une version filmique (105mn) de la série qui compte, elle, 21 épisodes.

Intervenants:

Hilario Chi Canul, co-scénariste et acteur principal du film, linguiste et professeur de maya à l’Université du Quintana Roo, Mexique.
Valentina Vapnarsky, enseignante de maya à l’INALCO, directrice du centre EREA (Enseignement et Recherche en Ethnologie Amérindienne) du LESC (Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie comparative, CNRS – Université Paris Nanterre).
Patrick Deshayes, professeur émérite des universités, spécialiste en anthropologie visuelle,EREA/LESC.
Aline Verneau, représentante de l’équipe d’étudiantes de maya de l’Inalco ayant collaboré au sous-titrage en français.
Association Amériques: Laura Castro-Munoz et Eddy Coa (modérateurs)


Mercredi 18 décembre 2019
18h30

Auditorium l Inalco
association Amériques
&
Universidad Nacional Autónoma de México

ENTRÉE LIBRE

CAFÉ
[Chants de fumée]

De Hatuey Viveros Lavielle l Mexique l 2014 l 81 min l Documentaire l Langue nahua l sous-titres en français

À San Miguel de Tzinacapan, dans la Sierra Nord de Puebla, le café offre des moments propices aux échanges entre les membres d’une famille nahua, encore endeuillés par la disparition du père. Jorge, récemment diplômé en droit, sa soeur, de 16 ans, enceinte et leur mère, devront prendre des décisions quant à leur avenir et malgré les répercussions au sein de leur communauté. Ainsi, cet intime portrait familial interroge par sa construction les frontières entre la fiction et le documentaire.

• Intervenants:

Karla Avilés – Professeure de nahuatl à l’Inalco / EREA.
Cédric Lépine – critique de cinéma pour les revues et sites internet (Mediapart, LatAm Cinema etc) collaborateur des festivals « Viva Mexico » et « Cinélatino, Rencontres de Toulouse », spécialiste des cinémas latino-américains.
Camille Reinat – étudiante à l’école du Louvre et à l’Inalco.
Association Amériques: Marie Arias Manrique – (modératrice)

La projection et le débat seront suivis d’un cocktail.

Projection organisée en collaboration avec l’UNAM, l’Institut culturel du Mexique et Viva México.

INFORMATIONS

Inalco – 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris station Bibliothèque François Mitterrand (rer C, ligne 14, bus 89, 62)

source: ici

Programme – novembre

ENTRÉE LIBRE

• Mardi 5 novembre – Argentine

Amphithéâtre 8 l Inalco
19h-21h
Association Amériques
&
Tierra y libertad para Arauco
••••••••••

PUPILA DE MUJER

De Flor Copley l Argentine| 2012 | Film documentaire | 52 min | Langue mapudungun l sous-titres en français

Moira Millán, militante mapuche des droits humains et membre des peuples originaires de Chubut, est l’auteure et l’actrice du film “Pupila de Mujer, mirada de la tierra” (Prunelle de femme, regard de la terre). Il raconte l’histoire de quatre femmes autochtones qu’elle part rencontrer aux quatre coins de l’Argentine.
En entreprenant ce voyage, elle s’interroge sur la façon de maintenir une identité originaire dans l’Argentine d’aujourd’hui. Elle découvre en visitant des femmes d’autres peuples originaires des formes de préservation de la culture ancestrale qu’elle partage avec elles.

Intervenantes:

Anna Guevarra, Doctorante, LAS/EHESS (Laboratoire d’Anthropologie sociale – École de Hautes Etudes en Sciences Sociales), spécialiste de la culture Mapuche
Association Amériques: Johanna Cordova (modératrice)  

• Mardi 12 novembre – Pérou

Auditorium l Inalco
18h30-21h
Association Amériques
&
Ambassade du Pérou
Quipu
••••••••••

AYA

De Francesca Canepa l Pérou| 2016 | Fiction | 10 min | Langue quechua l sous-titres en français

Aya (Sang) est un court métrage tourné dans les Andes péruviennes entièrement en quechua. Il retrace l’histoire d’un jeune garçon, travaillant dans une mine de sel et s’occupant de sa mère malade. Ce film a reçu de multiples récompenses, notamment le prix du meilleur court-métrage ibéro-américain au Festival International de Cinéma de Guadalajara (FICG) en 2017


Los ojos del camino

De Rodrigo Otero Heraud l Pérou l 2017 l documentaire l 88 min l Langue quechua l sous titres en français

Ce film documentaire onirique suit les déambulations de Hipolito Peralta Ccama, un chaman des Andes du sud du Pérou qui livre à la caméra sa relation particulière à l’environnement et sa recherche constante de nouvelles sources naturelles de guérison. Ce film qui a reçu deux prix du Ministère de la Culture du Pérou a toujours été projeté gratuitement et en priorité dans les milieux ruraux andins et quechuaphones, selon la volonté du réalisateur d’essaimer le message de son film hors des circuits commerciaux.

Intervenants:

La séance sera présentée et animée par Francesca Canepa, réalisatrice du court-métrage Aya et par César Itier, professeur des universités, spécialiste de quechua, CERLOM-INALCO.
Association Amériques: Morgana Herrera, Université de Toulouse Jean Jaurès, FRAMESPA (modératrice)

• Vendredi 22 novembre – Brésil

Amphithéâtre 7 l Inalco
18h30-21h
Association Amériques

••••••••••

BICICLETAS DE ÑANDERÚ

De Coletivo Mbya-Guarani de Cinema, Ariel Kuaray Ortega, Patrícia Ferreira (Keretxu)| Brésil|2011|Documentaire l 48min| langue Guarani l sous-titres en français

Le film Bicicletas de Ñanderú des réalisateurs Ariel Kuaray Ortega et Patrícia Ferreira (Keretxu) plonge le spectateur dans la spiritualité présente dans le quotidien des Mbya-Guarani de la localité de Koenju, à São Miguel das Missões du Rio Grande do Sul. Réalisé dans le cadre du projet Videos Nas Aldeias, Bicicletas de Ñanderú fait un juste portrait de la communauté, avec une grande poésie et des réparties qui ne manquent pas d’humour.

DESTERRO GUARANI

De Coletivo Mbya-Guarani de Cinema, Ariel Kuaray Ortega, Patrícia Ferreira (Keretxu)| Brésil|2011|Documentaire l 38min| langue Guarani l sous-titres en français

Le film Desterro Guarani des réalisateurs Ariel Kuaray Ortega et Patrícia Ferreira (Keretxu) Ariel Kuaray Ortega nous propose une double réflexion sur le processus historique de contact des Mbya-Guarani avec les colonisateurs et sur les raisons qui ont mené aux expulsions des terres de leur peuple.

Intervenants:

Joaquín Ruiz Zubizarreta, doctorant du LAS/EHESS (Laboratoire d’Anthropologie sociale – École de Hautes Etudes en Sciences Sociales).
Association Amériques: Ana Doldán, (CREDA- Sorbonne Nouvelle) modératrice de la soirée.

Les projections et le débat sera suivi par un cocktail réalisé par les étudiants de guarani de l’Inalco

• Jeudi 28 novembre – Colombie

Amphithéâtre 7 l Inalco
18h30-21h
Association Amériques
&
El Perro que ladra
••••••••••

RESISTENCIA EN LA LINEA NEGRA

Amado Villafaña, Saúl Gil, Silvestre Gil Sarabata | 2011 | Film documentaire | 84 min | Langues wiwa, kogui et arhuaco

À travers un voyage révélateur et partant d’une intimité rarement divulguée publiquement, une équipe de réalisateurs autochtones brandissent les caméras pour montrer au monde les actions que leurs autorités spirituelles-les Mamos- ont entreprises pour faire face aux graves menaces pesant sur leur territoire ancestral. Un travail documentaire étonnant et rare aussi bien dans ses prises de position politiques que dans sa forme audiovisuelle.

Intervenants:

Carolina Ortiz Ricaurte, ethnolinguiste, spécialiste de la langue kogui
Ana Maria Lozano Rivera, diplômée de l’école Nationale Supérieure de Beaux Arts de Paris, étudie depuis 2016 l’Anthropologie sociale à l’EHESS
Association Amériques: Laura Castro Munoz et Eddy Coa (modérateurs)

Projection organisée en collaboration avec l’association El Perro que Ladra

••• INFORMATIONS •••

Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89
Programme complet ici
Facebook ici

Projection du film Resistencia en la linea negra

• Jeudi 28 novembre – COLOMBIE

1 projection 18h30-21h                                                                                                                          Inalco l Amphithéâtre 7

Association Amériques et El Perro que ladra

ENTRÉE GRATUITE

RESISTENCIA EN LA LINEA NEGRA

Amado Villafaña, Saúl Gil, Silvestre Gil Sarabata | 2011 | Film documentaire | 84 min | Langues wiwa, kogui et arhuaco

À travers un voyage révélateur et partant d’une intimité rarement divulguée publiquement, une équipe de réalisateurs autochtones brandissent les caméras pour montrer au monde les actions que leurs autorités spirituelles-les Mamos- ont entreprises pour faire face aux graves menaces pesant sur leur territoire ancestral. Un travail documentaire étonnant et rare aussi bien dans ses prises de position politiques que dans sa forme audiovisuelle.

CORAZÓN DEL MUNDO

De Santiago Roa | 2019 | Mini-documentaire | 14 min | Langue kogui | sous-titres en anglais

L’aîné autochtone Mamo Rumaldo Lozano Gil, gardien du site sacré Teyuna (La Cité Perdue) dans la Sierra Nevada de Santa Marta, en Colombie, lance un message à propos de l’origine de notre crise climatique et invite à prendre soin des arbres, des rivières, des quartz et de l’or.

Intervenants:

Carolina Ortiz Ricaurte, ethnolinguiste, spécialiste de la langue kogui
Ana Maria Lozano Rivera, diplômée de l’école Nationale Supérieure de Beaux Arts de Paris, étudie depuis 2016 l’Anthropologie sociale à l’EHESS
Association Amériques: Laura Castro Munoz et Eddy Coa (modérateurs)

Projection organisée en collaboration avec l’association El Perro que Ladra et Jaguar Arte

••• INFORMATIONS •••

Amphithéatre 7 – 2ème étage de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

PROJECTIONS DE FILMS: BICICLETAS DE ÑANDErú & Desterro Guarani

• Vendredi 22 novembre – BRÉSIL

2 projections 18h30-21h                                                                                                                          Inalco l Amphithéâtre 7

Association Amériques               ENTRÉE GRATUITE

Bicicletas de Ñanderú

De Coletivo Mbya-Guarani de Cinema, Ariel Kuaray Ortega, Patrícia Ferreira (Keretxu)| Brésil|2011|Documentaire l 38min| langue Guarani l sous-titres en français


Le film Desterro Guarani des réalisateurs Ariel Kuaray Ortega et Patrícia Ferreira (Keretxu) Ariel Kuaray Ortega nous propose une double réflexion sur le processus historique de contact des Mbya-Guarani avec les colonisateurs et sur les raisons qui ont mené aux expulsions des terres de leur peuple.

Desterro Guarani

De Coletivo Mbya-Guarani de Cinema, Ariel Kuaray Ortega, Patrícia Ferreira (Keretxu)| Brésil|2011|Documentaire l 38min| langue Guarani l sous-titres en français

Intervenants:

Joaquín Ruiz Zubizarreta, doctorant du LAS/EHESS (Laboratoire d’Anthropologie sociale – École de Hautes Etudes en Sciences Sociales).
Association Amériques: Ana Doldán, (CREDA- Sorbonne Nouvelle) modératrice de la soirée.

Les projections et le débat sera suivi par un cocktail réalisé par les étudiants de guarani de l’Inalco

••• INFORMATIONS •••

Amphithéâtre 7 – 2ème étage de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

Projection de films: Aya & Los ojos del camino

• Mardi 12 novembre – PÉROU

2 projections 18h30-21h                                                                                                                          Inalco l Auditorium

Association Amériques et Ambassade du Pérou – QUIPU               ENTRÉE GRATUITE

AYA

De Francesca Canepa l Pérou| 2016 | Fiction | 10 min | Langue quechua l sous-titres en français

Aya (Sang) est un court métrage tourné dans les Andes péruviennes entièrement en quechua. Il retrace l’histoire d’un jeune garçon, travaillant dans une mine de sel et s’occupant de sa mère malade. Ce film a reçu de multiples récompenses, notamment le prix du meilleur court-métrage ibéro-américain au Festival International de Cinéma de Guadalajara (FICG) en 2017.

LOS OJOS DEL CAMINO

De Rodrigo Otero Heraud l Pérou l 2017 l documentaire l 88 min l Langue quechua l sous titres en français

Ce film documentaire onirique suit les déambulations de Hipolito Peralta Ccama, un chaman des Andes du sud du Pérou qui livre à la caméra sa relation particulière à l’environnement et sa recherche constante de nouvelles sources naturelles de guérison. Ce film qui a reçu deux prix du Ministère de la Culture du Pérou a toujours été projeté gratuitement et en priorité dans les milieux ruraux andins et quechuaphones, selon la volonté du réalisateur d’essaimer le message de son film hors des circuits commerciaux.

Intervenants:

La séance sera présentée et animée par Francesca Canepa, réalisatrice du court-métrage Aya et par César Itier, professeur des universités, spécialiste de quechua, CERLOM-INALCO.
Association Amériques: Morgana Herrera, Université de Toulouse Jean Jaurès, FRAMESPA (modératrice)

••• INFORMATIONS •••

Auditorium – rez-de-chaussée de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

Projection DU FILM PUPILA DE MUJER

Mardi 5 novembre – ARGENTINE

2 projections 19h-21h                                                                                                                          Inalco l Amphithéâtre 8

Amériques et Tierra y libertad para Araucon                                        ENTRÉE GRATUITE

PUPILA DE MUJER

De Flor Copley l Argentine| 2012 | Film documentaire | 52 min | Langue mapudungun l sous-titres en français

Moira Millán, militante mapuche des droits humains et membre des peuples originaires de Chubut, est l’auteure et l’actrice du film “Pupila de Mujer, mirada de la tierra” (Prunelle de femme, regard de la terre). Il raconte l’histoire de quatre femmes autochtones qu’elle part rencontrer aux quatre coins de l’Argentine.
En entreprenant ce voyage, elle s’interroge sur la façon de maintenir une identité originaire dans l’Argentine d’aujourd’hui. Elle découvre en visitant des femmes d’autres peuples originaires des formes de préservation de la culture ancestrale qu’elle partage avec elles.

Intervenantes:

Anna Guevarra, Doctorante, LAS/EHESS (Laboratoire d’Anthropologie sociale – École de Hautes Etudes en Sciences Sociales), spécialiste de la culture Mapuche
Association Amériques: Johanna Cordova (modératrice)  

••• INFORMATIONS •••

Amphithéâtre 8 – 2ème étage de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

Projections des films: Killa & Aya Tushuy

• Jeudi 24 octobre – ÉQUATEUR

2 projections 18h-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                         Amériques et l’Ambassade d’Équateur en France                                        ENTRÉE GRATUITE

Killa

D’Alberto Muenala | 2016 | Film fiction | 60 min | Langues espagnole et quechua, sous-titres en anglais 

Quelques photos et une nouvelle, arrivées au mauvais moment, sont les détonateurs d’une histoire d’amour, de racisme et de persécution entre une journaliste (Alicia) et un photographe kichwa (Sayri). Un leader indien prend en charge la défense d’une communauté contre une compagnie minière ; sa détermination mène à une confrontation personnelle avec un haut fonctionnaire corrompu et servile, ce qui affecte la vie d’Alicia et Sayri. La position du fonctionnaire et celle du leader indien représentent deux attitudes opposées face à la vie : le fonctionnaire soucieux du développement économique et le leader qui se bat pour la défense de la nature… Le couple et la communauté subissent les conséquences de cette confrontation.

Aya Tushuy

[ Avant-première]

De  Comunidad La Calera, Samia Maldonado et Tyan Humberto Morales | 2019 | Film documentaire | 75 min | Langue quichua, sous-titres en français

Le son de la conque, le Churo, anticipe l’arrivée des énergies Millay Ayakuna. Un groupe de dirigeants et de Yachaks (guérisseurs) de La Calera se rendent sur les hauteurs du sommet enneigé Mama Cotacachi pour discuter avec elle. Ils lui font des offrandes pour démarrer la fête de l’Inti Raymi.
Pendant ce temps, dans la communauté de La Calera, les femmes préparent la nourriture à partager, les hommes apprêtent leurs costumes de cérémonie, les Yachaks expliquent les phénomènes cosmiques, les musiciens accordent leurs instruments. Le solstice arrive : il est temps de puiser les énergies Millay dans les entrailles d’Allpa Mama et de danser avec force et rébellion. Millay Ayakuna tushunakun : les corps fatigués et possédés des danseurs versent leur énergie et se heurtent… Seule l’énergie féminine peut apaiser les esprits malicieux Millay Aya, car elle a déjà payé son offrande à la Allpa Mama avec du travail, de la nourriture, du sang. Sa danse cérémonielle va maintenant restaurer l’harmonie et l’ordre qui génèrent la vie.

• Le public sera accueilli par :

Association Amériques: Sarah Dichy-Malherme et Ana Gendron
La séance sera introduite par Jorge Luis Serrano, attaché culturel de l’Ambassade d’Équateur en France et modérée par José Luis Chávez, doctorant en cinéma à Paris 8.

••• INFORMATIONS •••

Auditorium – rez-de-chaussée de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

source: http://www.inalco.fr/evenement/inalco-cinema-cycle-cinema-ameriques-projections-films-equatoriens

Projections des films: Konãgxeka & GRIN – Brésil

• Jeudi 17 octobre – BRÉSIL

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Amphithéâtre  7                                                                                        Amériques et l’association Autres Brésils                                               ENTRÉE GRATUITE      

Konãgxeka

De Charles Bicalho et Isael Maxakali | 2016 | Film d’animation | 13 min | Langue maxacali, sous-titres en français.

Il s’agit de la version Maxakali de l’histoire du Déluge. Pour punir l’égoïsme et l’avidité des hommes, les esprits Yãmîy déclenchent la Konãgxeka (littéralement « grande eau » en langage Maxakali).

GRIN

De Roney Freitas et Isael Maxakali | 2016| Film documentaire | 41 min | Langue maxacali, sous-titres en français

Un cinéaste Maxakali retrouve les souvenirs de la formation de la Garde Rurale Indigène durant la Dictature Militaire, avec les récits des violences subies par sa famille.

La séance sera introduite par Beatriz Rodovalho, docteure en Études cinématographiques à Paris Sorbonne Nouvelle (Paris 3) et chercheuse rattachée à l’Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel (Ircav/ Paris 3). Beatriz Rodovalho est chargée de cours en cinéma aux universités Paris 8 et Paris 3 et par ailleurs, elle est membre du conseil d’administration de l’association Autres Brésils et programmatrice et co-coordinatrice du Festival Brésil en Mouvements

Intervenante

  • Association Autres Brésils: Beatriz Rodovalho,
  • Association Amériques: Verónica Valencia Baño

Évènement organisé en partenariat avec Autres Brésils

••• INFORMATIONS •••

Auditorium – rez-de-chaussée de l’Inalco
Inalco, 65 rue des grands moulins, Paris XIIIe 
station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89) 
Programme complet ici
Facebook ici

Source: http://www.inalco.fr/evenement/inalco-cinema-cycle-cinema-ameriques-projection-films-bresiliens

Projection des films : Us utilakwa che os paj’i & Yawar Mallku- Bolivie

• Mardi 8 octobre – BOLIVIE

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                         Amériques et la Délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco                                                                               ENTRÉE GRATUITE

Us utilakwa che os paj’i

(el bufeo y el pescador)

[Court-métrage] Séance bolivienne

 Ministère de la Culture de l’État plurinational de Bolivie | 2012 | Film fiction | 10 min | Langue movima, sous-titres en espagnol

Conte de la tradition orale movima, Amazonie bolivienne, interprété par les enfants de la communauté. Ce court métrage appartient au projet cinématographique de sauvegarde des langues originaires de Bolivie à travers les contes de tradition orale. Il sera présenté par Mme. Pamela Mamani, chargée d’affaires de la délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco.

Yawar Mallku

version remasterisée pour son 50 ème anniversaire

De Jorge Sanjinés | 1969 | Film fiction | 68 min | Langue quechua l sous-titres en français

Yawar Mallku (Le sang du condor) est un drame qui retrace la stérilisation forcée de femmes quechuas et la révolte de leur communauté qui s’ensuit. Par ce film culte du cinéma bolivien et du cinéma politique latino-américain des années 60 et 70, primé à la Mostra de Venise de 1969, Jorge Sanjinés entend dénoncer les politiques sanitaires mensongères menées par les Peace Corps états-uniens en Bolivie. Au-delà du message anti-impérialiste du film qui a eu des conséquences directes sur la politique bolivienne, Yawar Mallku est également connu et salué par la critique pour l’art cinématographique de Sanjinés, influencé par le néoréalisme italien.

• Intervenants :

La séance sera introduite par une intervention d’Erich Fisbach, professeur à l’université d’Angers, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’espagnol. Il est spécialiste de littérature hispano-américaine contemporaine, en particulier argentine et bolivienne et a dirigé le premier ouvrage sur l’œuvre de l’écrivain bolivien Edmundo Paz Soldán, Tradition et modernité dans l’œuvre d’Edmundo Paz Soldán (Presses de l’Université d’Angers, 2010). Il est l’auteur de La Bolivie. L’histoire chaotique d’un pays en quête de son histoire (2001) et a co-organisé une dizaine de colloques à l’université d’Angers et co-édité plusieurs ouvrages.

Il animera également le débat avec le public aux côtés d’ Héloïse Toffaloni da Cunha, réalisatrice de films de cinéma documentaire dont les œuvres ont été diffusées dans des festivals nationaux et internationaux, et sur des chaines comme Arte ou France 5. Après avoir travaillé en Asie centrale et du Sud, elle réalise désormais des films dans la région andine sur les questions de la santé, de la maladie et des rituels qui y sont liés. Elle termine actuellement un doctorat à l’EHESS, où elle enseigne aussi l’anthropologie visuelle et la réalisation documentaire.

Les projections et le débat seront suivis d’un cocktail

•••• Informations ••••

Inalco : 65 rue des grands moulins 75013                                     Auditorium au rez-de-chaussée                                                                   Station Bibliothèque François Mitterrand ligne 14, RER C, bus 89, 62 Programmation complète ici Facebook ici

source: http://www.inalco.fr/evenement/inalco-cinema-cycle-cinema-ameriques-projections-films-boliviens

Programme du mois d’octobre

•••• Mardi 8 octobre – Bolivie ••••

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                          Amériques et la Délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco                                                                                ENTRÉE GRATUITE                 

Us utilakwa che os paj’i

(El bufeo y el pescador)

Ministère de la Culture l 2012 l Film fiction l 10 min l Langue movima l sous-titres en espagnol

Conte de la tradition orale movima, Amazonie bolivienne interprété par les enfants de la communauté.

Yawar Mallku

Version remasterisée l Jorge Sanjinés l 1969 l Film fiction l 68 min
Langue quechua l sous-titres en français

Ce drame retrace la stérilisation forcée de femmes quechuas par la révolte de leur communauté qui s’ensuit. Par ce film devenu culte, Jorge Sanjinés entend dénoncer les politiques sanitaires mensongères menées par les Peace Corps étatsuniens en Bolivie.

Intervenants 

Débat avec le public suivi d’un cocktail

•••• Jeudi 17 octobre – Brésil ••••

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Amphithéâtre  7                                                                                        Amériques et l’association Autres Brésils                                               ENTRÉE GRATUITE       

Konãgxeka (Déluge Maxakali)

Charles Bicalho et Isael Maxakali l 2016 l Film d’animation l 13 min
Langue maxacali l sous-titres en français

Il s’agit de la version Maxakali de l’histoire du Déluge. Pour punir l’égoïsme et l’avidité des hommes, les esprits Yãmîy déclenchent la Konãgxeka, qui signifie « grande eau » en langage Maxakali.

GRIN

Roney Freitas et Isael Maxakali l 2016 l Film documentaire l 41 min
Langue maxacali l sous-titres en français

Un cinéaste Maxakali retrouve les souvenirs de la formation de la Garde Rurale Indigène durant la Dictature Militaire, avec les récits des violences subies par sa famille.

Intervenante:

•••• Jeudi 24 octobre – Équateur ••••

2 projections 18h-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                         Amériques et l’Ambassade de l’Équateur en France                                        ENTRÉE GRATUITE    

    Killa

Alberto Muenala l 2016 l Film fiction l 60 min
Langues espagnole et quechua l sous-titres en anglais 

Quelques photos et une nouvelle, au mauvais moment, sont les détonateurs d’une histoire d’amour, de racisme et de persécution entre une journaliste (Alicia) et un photographe kichwa (Sayri); un leader indien assume la défense d’une communauté contre une compagnie minière; cette détermination mène à une confrontation personnelle avec un haut fonctionnaire corrompu et servile, cela affecte la vie d’Alicia et Sayri ; la position du fonctionnaire et celle du leader indien montrent deux conceptions différentes face à la vie. Le fonctionnaire soucieux du développement et le leader qui se bat pour la défense de la nature. C’est le couple et la communauté qui assument les conséquences de cette confrontation.

        Aya tushuy

Comunidad La Calera, Samia Maldonado et Tyan Humberto Morales l 2019 l Film documentaire l 75 min
Langue quichua l sous-titres en français

Le son de la conque, le Churo, anticipe l’arrivée des énergies Millay Ayakuna. Un groupe de dirigeants et Yachak (guérisseurs) de La Calera se rendent sur les hauteurs du sommet enneigé Mama Cotacachi pour discuter avec elle. Ils lui font des offrandes pour démarrer la fête de l’Inti Raymi.
Pendant ce temps, dans la communauté de La Calera, les femmes préparent la nourriture à offrir, les hommes préparent leurs costumes de cérémonie, les Yachaks expliquent les phénomènes cosmiques, les musiciens affinent leurs instruments. Le solstice arrive, il est temps de prendre les énergies Millay dans les entrailles d’Allpa Mama et de danser avec sa force et rébellion. Millay Ayakuna tushunakun, les corps fatigués et possédés des danseuses versent leur énergie et se heurtent; seule l’énergie féminine peut apaiser les esprits malicieux Millay Aya; elle a déjà payé son offrande à la Allpa Mama avec du travail, de la nourriture, du sang et maintenant avec une danse cérémonielle pour restaurer l’harmonie et l’ordre qui génère la vie.

Intervenants

  • Association Amériques: Sarah Dichy-Malherme et Ana Gendron
  • Ambassade de l’Équateur: Jorge Luis Serrano, attaché culturel
  • Modérateur: José Luis Chávez, doctorant en cinéma à Paris 8

•••• INFORMATIONS ••••

Facebook: ici Programme complet ici

Inalco – 65 rue des grands moulins, 75013 Paris

Station Bibliothèque François Mitterrand – ligne 14, RER C, Bus 89, 62

Sources: http://www.inalco.fr/actualite/cycle-cine-ameriques-inalco-association-ameriques https://blogs.mediapart.fr/edition/cinemas-damerique-latine-et-plus-encore/article/120919/cycle-cine-ameriques-linalco

Projection du film Maliglutit- Canada

  • Mercredi 25 septembre l 17h30-21h30                        En langue Inuktitut  l  sous-titres en français              Inalco l Auditorium                                                                        entrée gratuite

Le film Maliglutit (Searchers) du réalisateur inuit Zacharias Kunuk ouvre le cycle Ciné Amériques et met à l’honneur le Canada et la langue inuktitut. Basé en partie sur le film La prisonnière du désert de John Ford (1956), ce long-métrage se déroule dans le nord du Canada en 1913. Au retour de la chasse au caribou, Kuanana découvre que sa femme et sa fille ont été enlevées et les autres membres de sa famille massacrés. Il se lance à la poursuite des ravisseurs.

Réalisé par la section Langues et Cultures des Amériques de l’Inalco et l’association Amériques. Avec le soutien des ambassades d’Équateur et du Pérou, de la délégation permanente de la Bolivie auprès de l’Unesco, de l’ambassade de France en Bolivie, de l’Université Nationale Autonome du Mexique et du Centre culturel canadien à Paris. En partenariat avec les associations “La semaine du cinéma équatorien”, “Brésil en mouvements” et “El Pedro que ladra”.    

• Le public sera accueilli par :

  • Inalco: Axel Ducourneau, directeur de cabinet de la présidence
  • Association Amériques: Verónica Valencia Baño, coordinatrice du Festival de cinéma et Angélique Saverino, modératrice de la soirée
  • Ambassade du Canada: Vincent Klassen, Ministre-Conseiller (affaires politiques et publiques)

La séance sera introduite par Marc-Antoine Mahieu, dont la conférence sera l’occasion d’une courte présentation sur les Autochtones canadiens. Linguiste, maître de conférences d’inuktitut à l’Inalco, il est également professeur associé au département d’anthropologie de l’Université Laval (Québec). Suite à la projection, il prendra part à une discussion avec John-Samuel Mackay, doctorant à l’Université de Laval et étudiant en inuktitut à l’Inalco et le public.


Pour clôturer la soirée, le public sera convié au cocktail et au vernissage de deux expositions :


– Sélection de clichés de l’exposition Cap au Grand Nord (Annick Cojean, 1999)
Indian Time (Elena Perlino, 2017).

Informations:

Inalco : 65 rue des grands moulins 75013                                     Auditorium au rez-de-chaussée                                                                  Station Bibliothèque François Mitterrand (ligne 14, RER C, bus 89)

Source: http://www.inalco.fr/evenement/inalco-cinema-cycle-cinema-ameriques-projection-film-maliglutit

Programme du cycle ciné-Amériques

Dans le cadre de l’année internationale des langues autochtones déclarée par l’UNESCO, l’Inalco et l’association Amériques vous proposent un cycle de dix projections en langues autochtones ou produites par des réalisateurs autochtones du continent américain (programmation complète : http://bit.ly/2lsd4To).

Évènement sur facebook

Informations:

Du 25 septembre au 18 décembre

Inalco – 65 rue des grands moulins, 75013 Paris

Ciné-amériques

Premier cycle de cinéma en langues autochtones américaines

Du 25 septembre au 18 décembre 2019

Inalco l entrée libre et gratuite

FRANÇAIS ___________________________________________________________________________

L’association étudiante Amériques propose un cycle de cinéma en langues autochtones américaines entre septembre et décembre 2019 dans le cadre de l’Année internationale des langues autochtones proclamée par l’Unesco et de l’accord-cadre que cette institution signe avec l’Inalco.

Continuer la lecture de Ciné-amériques