Programme du mois d’octobre

•••• Mardi 8 octobre – Bolivie ••••

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                          Amériques et la Délégation permanente de l’État plurinational de Bolivie auprès de l’Unesco                                                                                ENTRÉE GRATUITE                 

Us utilakwa che os paj’i

(El bufeo y el pescador)

Ministère de la Culture l 2012 l Film fiction l 10 min l Langue movima l sous-titres en espagnol

Conte de la tradition orale movima, Amazonie bolivienne interprété par les enfants de la communauté.

Yawar Mallku

Version remasterisée l Jorge Sanjinés l 1969 l Film fiction l 68 min
Langue quechua l sous-titres en français

Ce drame retrace la stérilisation forcée de femmes quechuas par la révolte de leur communauté qui s’ensuit. Par ce film devenu culte, Jorge Sanjinés entend dénoncer les politiques sanitaires mensongères menées par les Peace Corps étatsuniens en Bolivie.

Intervenants 

Débat avec le public suivi d’un cocktail

•••• Jeudi 17 octobre – Brésil ••••

2 projections 18h30-21h                                                                                                                                Inalco l Amphithéâtre  7                                                                                        Amériques et l’association Autres Brésils                                               ENTRÉE GRATUITE       

Konãgxeka (Déluge Maxakali)

Charles Bicalho et Isael Maxakali l 2016 l Film d’animation l 13 min
Langue maxacali l sous-titres en français

Il s’agit de la version Maxakali de l’histoire du Déluge. Pour punir l’égoïsme et l’avidité des hommes, les esprits Yãmîy déclenchent la Konãgxeka, qui signifie « grande eau » en langage Maxakali.

GRIN

Roney Freitas et Isael Maxakali l 2016 l Film documentaire l 41 min
Langue maxacali l sous-titres en français

Un cinéaste Maxakali retrouve les souvenirs de la formation de la Garde Rurale Indigène durant la Dictature Militaire, avec les récits des violences subies par sa famille.

Intervenante:

•••• Jeudi 24 octobre – Équateur ••••

2 projections 18h-21h                                                                                                                                Inalco l Auditorium                                                                                         Amériques et l’Ambassade de l’Équateur en France                                        ENTRÉE GRATUITE    

    Killa

Alberto Muenala l 2016 l Film fiction l 60 min
Langues espagnole et quechua l sous-titres en anglais 

Quelques photos et une nouvelle, au mauvais moment, sont les détonateurs d’une histoire d’amour, de racisme et de persécution entre une journaliste (Alicia) et un photographe kichwa (Sayri); un leader indien assume la défense d’une communauté contre une compagnie minière; cette détermination mène à une confrontation personnelle avec un haut fonctionnaire corrompu et servile, cela affecte la vie d’Alicia et Sayri ; la position du fonctionnaire et celle du leader indien montrent deux conceptions différentes face à la vie. Le fonctionnaire soucieux du développement et le leader qui se bat pour la défense de la nature. C’est le couple et la communauté qui assument les conséquences de cette confrontation.

        Aya tushuy

Comunidad La Calera, Samia Maldonado et Tyan Humberto Morales l 2019 l Film documentaire l 75 min
Langue quichua l sous-titres en français

Le son de la conque, le Churo, anticipe l’arrivée des énergies Millay Ayakuna. Un groupe de dirigeants et Yachak (guérisseurs) de La Calera se rendent sur les hauteurs du sommet enneigé Mama Cotacachi pour discuter avec elle. Ils lui font des offrandes pour démarrer la fête de l’Inti Raymi.
Pendant ce temps, dans la communauté de La Calera, les femmes préparent la nourriture à offrir, les hommes préparent leurs costumes de cérémonie, les Yachaks expliquent les phénomènes cosmiques, les musiciens affinent leurs instruments. Le solstice arrive, il est temps de prendre les énergies Millay dans les entrailles d’Allpa Mama et de danser avec sa force et rébellion. Millay Ayakuna tushunakun, les corps fatigués et possédés des danseuses versent leur énergie et se heurtent; seule l’énergie féminine peut apaiser les esprits malicieux Millay Aya; elle a déjà payé son offrande à la Allpa Mama avec du travail, de la nourriture, du sang et maintenant avec une danse cérémonielle pour restaurer l’harmonie et l’ordre qui génère la vie.

Intervenants

  • Association Amériques: Sarah Dichy-Malherme et Ana Gendron
  • Ambassade de l’Équateur: Jorge Luis Serrano, attaché culturel
  • Modérateur: José Luis Chávez, doctorant en cinéma à Paris 8

•••• INFORMATIONS ••••

Facebook: ici Programme complet ici

Inalco – 65 rue des grands moulins, 75013 Paris

Station Bibliothèque François Mitterrand – ligne 14, RER C, Bus 89, 62

Sources: http://www.inalco.fr/actualite/cycle-cine-ameriques-inalco-association-ameriques https://blogs.mediapart.fr/edition/cinemas-damerique-latine-et-plus-encore/article/120919/cycle-cine-ameriques-linalco

presentación del libro ¡KUMPA ATUQMARIQA!

Jueves 26 de septiembre l 17h l aula 5.11

Presentación en español


La escritora Gladys Camacho presentará su libro de relatos sobre el zorro, « el personaje ícono, el más representativo de la cultura Quechua de los Andes. La forma oral en que estas historias se narran, son particulares al pueblo de Uma Piwra, Cochabamba, Bolivia. Los cuentos están escritos en la variante del quechua sureño boliviano y cuentan con ilustraciones a color. El primer cuento narra la historia del zorro y el perro en una misión de convertirse en comerciantes. El segundo cuento narra la historia del zorro y la perdiz, y las competencias para probar cuál de ellos es más listo. La tercera narra la historia del zorro el conejo y el hortelano, una historia donde el zorro pierde.”


Gladys Camacho Ríos, nació en Kalallusta, Cochabamba, Bolivia. Su lengua materna es el Quechua. En 2013 publicó la novela escrita en quechua “PhuyupYawarWaqaynin” “El llanto sangriento de una nube” que posteriormente fue traducida al inglés y publicada en versión bilingüe en 2018. Actualmente estudia un doctorado en Lingüística en la Universidad de Austin Texas, EEUU.
Oportunidad Única de aproximarnos a la literatura oral quechua de Bolivia.

Informaciones:

Inalco – 65 rue des grands moulins, 75013 (station Bibliothèque François Mitterrand) aula en 5to piso
Ingreso libre.

Ciné-amériques

Premier cycle de cinéma en langues autochtones américaines

Du 25 septembre au 18 décembre 2019

Inalco l entrée libre et gratuite

FRANÇAIS ___________________________________________________________________________

L’association étudiante Amériques propose un cycle de cinéma en langues autochtones américaines entre septembre et décembre 2019 dans le cadre de l’Année internationale des langues autochtones proclamée par l’Unesco et de l’accord-cadre que cette institution signe avec l’Inalco.

Continuer la lecture de « Ciné-amériques »

La tradition orale quichua en Équateur

Journées « La Tradition orale quichua en Équateur » / 9 et 10 décembre 2019 / Inalco

Journées « La tradition orale quichua en Équateur »

9 et 10 décembre 2016 l 14h-20h l Inalco l auditorium l entrée libre

Préserver et transmettre la culture équatorienne en langue indigène

Évènement transdisciplinaire autour de la langue quichua à la fois à vocation scientifique réunissant nombreux chercheurs mais à la fois aussi animé par la présentation de contes, récits de vie, poésie. Cet évènement culturel s’achèvera le 9 et le 10 décembre par des manifestations artistiques.
Ces journées sont organisées par l’Association Babel (section Amériques) et le département de quechua de l’Inalco, en collaboration avec Paris VII, Paris III et l’Ambassade de l’Équateur en France.
Cet événement sans précédent, mêlant réflexion scientifique transdisciplinaire et manifestations artistiques, réunira chercheurs américanistes et non américanistes français, européens et andins, mais aussi plusieurs acteurs locaux de la tradition orale quichua.

Continuer la lecture de « La tradition orale quichua en Équateur »

Cycle ciné-Amériques

Premier cycle ciné Amériques en langues originaires / 25-09-2019 au 18-12-2019 / Inalco

Du 25 septembre au 18 décembre 2019 Inalco – 65 rue des grands moulins, Paris XIIIème (Ligne 14, RER C, 89 Station Bibliothèque François Mitterrand)

L’association organise son premier cycle de cinéma en langues autochtones américaines entre septembre et décembre 2019 dans le cadre de l’Année internationale des langues autochtones proclamée par l’Unesco et de l’accord-cadre que cette institution signe avec l’Inalco. Il fait partie des nombreux cycles proposés dans le cadre de « L’Inalco fait son cinéma ».

Continuer la lecture de « Cycle ciné-Amériques »